Homestory Tatjana Hummels
Nolte à la maison

Interaction des couleurs dans un loft

Bonjour, je m’appelle Tatjana et je vis avec mon mari Bene et nos deux enfants (14 et 7 ans) dans notre beau loft. Notre maison est pour ainsi dire une maison multi-générations. Mes parents vivent au rez-de-chaussée, nous vivons, avec notre petite famille, au premier étage et dans les combles (deuxième étage). La maison qui était autrefois l’entrepôt d’un entrepreneur, date de 1937 et a été remarquablement transformée en maison d’habitation par mes parents. Il y a environ 2 ans, nous avons repris la partie supérieure, aménagé les combles et transformé le 1er étage selon nos souhaits. Au premier étage, nous avons tout remis à l’état de gros œuvre et nous sommes partis de zéro pour ce qui est des combles. Au total, nous disposerons d’une surface habitable d’environ 330 m², d’une terrasse en attique de 100 m² et d’une loggia sur le toit d'environ 20 m² lorsque tout sera entièrement terminé. Notre appartement réunit, sur deux étages, deux styles de lofts complètement différents, ce qui le rend unique pour nous. La partie inférieure est plutôt de style industriel, avec des piliers en béton isolés et des plafonds en béton assez bas, alors que la partie supérieure (1er étage et combles), avec le bois apparent et les hauts plafonds, fait de notre appartement un loft où se rencontrent deux univers. Comme nous effectuons nous-mêmes l’ensemble des travaux de transformation et d’aménagement, la partie supérieure n’est malheureusement pas encore complètement terminée. Avec un grand souci du détail et des associations audacieuses, nous faisons de notre loft un lieu de bien-être pour notre famille. Notre Black Beauty est bien plus pour nous qu’une simple cuisine noire. Elle est un point fort de notre appartement, un défi, le centre de la vie familiale, l’accomplissement d’un rêve et simplement belle. Vous voulez en savoir davantage ? Alors venez me voir sur Instagram, je me réjouis de vous rencontrer ! Tatjana

1. Pourquoi avez-vous choisi une cuisine noire ?
C’est une très bonne question. Là, je dois pour cela revenir un peu en arrière. C’était l’une des décisions les plus difficiles à prendre dans notre vie. Lors de la phase de planification, mon mari a suggéré l’idée d’une cuisine noire avec l’argument suivant : « C’est élégant ». J’ai longtemps été réticente et je n'arrivais pas à me faire à cette idée. Nous
étions ensuite de nouveau sur le blanc, puis sur le gris, puis de nouveau sur le noir, puis un peu de noir et encore beaucoup de réflexions. On achète une cuisine pour tellement longtemps que la décision était très difficile à prendre. À la fin de la journée, nous avons opté pour le noir, sans aucune touche d’une autre couleur ou autre. Et qu’est-ce que je peux dire : C’était la bonne décision. 
2. À ton avis, comment devrait-on agencer l’espace de vie quand on a une cuisine noire qui est ouverte ?
C’est exactement le défi que nous avons dû relever. Une cuisine entièrement noire attire déjà tous les regards. Nous avions donc la possibilité de créer des contrastes avec des couleurs plus claires ou de reprendre la couleur de la cuisine également dans la salle à manger et le salon. Nous avons opté pour un ensemble homogène, ce qui est très important, en reprenant la couleur noire. Nous avons donc aussi des meubles noirs
et en partie des chaises noires. Nous nous sommes concentrés sur les couleurs noir et marron/bois. Chez nous, tous les murs sont blancs. Les murs blancs font justement ressortir le noir. Associée à notre parquet en bois, notre cuisine noire s’inscrit très bien dans l’ensemble homogène que nous avons réussi à créer. La cuisine est le point fort, mais elle est quand même une partie de l’ensemble. La lumière et l’éclairage y contribuent largement, notamment dans la cuisine elle-même. Nous avons ainsi réussi à intégrer notre « Black-Beauty » même si elle est pour nous un véritable point fort. 

3. Comment fais-tu pour que ta cuisine ne soit pas trop « sombre » ?
Des murs blancs, des sols clairs (le bois joue un rôle très important car c’est un matériau chaud) et de la lumière. Nous avons des plafonds extrêmement bas (2,25 m) et des piliers en béton dans l’appartement. Et pourtant, notre cuisine n’est jamais sombre, bien au contraire. Le noir en soi est tellement élégant et raffiné. Je pense que beaucoup commettent l’erreur d’acheter une cuisine noire et
de vouloir ensuite la cacher. De toute façon, cela ne sert à rien, nous la laissons être ce qu’elle est : nous en sommes fiers, elle est un véritable point fort de notre appartement. 
4. Pourquoi avez-vous décidé d’utiliser des poignées alors que vous vouliez une cuisine sans poignées ?
Nous avons opté pour des poignées cachées et vraiment invisibles afin de ne pas avoir à toucher les façades pour ouvrir les portes. Après coup, nous pouvons dire que cela n’aurait pas été indispensable car les façades sont très résistantes. Néanmoins, nous ne le regrettons pas, surtout avec des enfants, c’est pratique d’avoir des poignées. Et le point le plus important de notre réflexion a tout de même été respecté : nous ne voulions pas que les poignées soient visibles. Le noir sur noir les rend quasi-inexistantes. C’est donc la solution parfaite. 
5. Comment en êtes-vous arrivés à donner à votre cuisine une forme aussi particulière ? (forme T)
J'avoue que j’en suis TRÈS fière. Bien sûr, le concepteur de la cuisine nous a aidés à réaliser les finitions et à finaliser le modèle. Mais après avoir remarqué lors des premières planifications qu’un îlot n’était pas la solution optimale pour nous, j’ai consulté les catalogues Nolte et l’aide du site Internet et j’ai entièrement dessiné et conçu moi-même la cuisine sur
une feuille de papier quadrillé. Nous avons alors constaté que cette conception devait fonctionner et elle a fonctionné, à quelques détails près. Ma cuisine est donc maintenant très bien conçue, elle est d’une forme unique (ou rare), qui s’adapte parfaitement à notre espace. Il était, pour moi aussi, extrêmement important
que je regarde dans la pièce quand je cuisine, c’est très agréable, surtout quand on a des invités. Cela a vraiment pris beaucoup de temps, mais ce temps en valait la peine. Comme je l’ai dit : J’en suis vraiment très fière. 

6. Avez-vous planifié votre cuisine vous-même ?
Oui, comme je viens de le décrire. Le planificateur de cuisines a réalisé les finitions. Mais j’ai fait tout le reste moi-même. De la forme de base à l’armoire que je dois avoir et où je dois l’avoir et pourquoi.


7. Quelles difficultés avez-vous rencontrées pendant la planification ?
La phase de planification a parfois été très difficile et quelques larmes ont même été versées. On va voir le planificateur avec une idée ou un rêve en tête. Et malheureusement, les idées que l’on a en tête se heurtent souvent à un : « ça ne marche pas comme ça ». C’est pourquoi je me suis ensuite penchée sur la question et j’ai avancé moi-même dans la conception. Justement parce qu’une cuisine doit être une décision que l’on prend pour longtemps, cette phase était vraiment compliquée. Mais le résultat en vaut la peine. 

8. Qu’est-ce qui était le plus important pour toi pendant la planification ?
La fonctionnalité et l’utilisation MAXIMALE de l’espace. L’espace de rangement ne nous manque que lorsqu’il manque. Pour moi, il était important que la cuisine soit bien pensée et que je puisse tout y ranger. Bien sûr, et il faut être honnête, une belle cuisine était aussi un critère important. Nous voulions que la première cuisine que nous ayons achetée soit un point fort.


9. Dans un coin, vous avez une sorte de « bar », comment avez-vous pensé à l’intégrer ?
Honnêtement, le coin devait être détaché d’une manière ou d’une autre pour que le passage soit suffisamment grand. Les idéesétaient nombreuses. Mais à la fin de la journée, on a opté pour cette solution. C’est devenu un coin vraiment sympa où mes enfants ou mon mari peuvent s’asseoir quand je cuisine.



10. Vos armoires vitrines suspendues attirent particulièrement l’attention ! Comment avez-vous eu cette idée ?
C’est cool, non ? Un maximum d’espace de rangement dans un style unique. Le verre noir est particulièrement intéressant. Quand la lumière est éteinte, on ne voit pas les verres, mais quand elle est allumée, c’est tout simplement élégant. Les casiers à vin apportent une touche finale à l’ensemble. Et honnêtement : les casiers à vin devaient seulement remplir les espaces vides. Compte tenu de notre hauteur de plafond, l’intégration des armoires n’était pas simple. Mais comme vous l’avez déjà mentionné dans votre question, elles sont un véritable point de mire et donnent à la cuisine un effet bluffant. 

 

11. Quel est ton élément préféré dans ta cuisine ? Qu’est-ce qui ne pouvait pas manquer ?
L’armoire à pharmacie et les vitrines suspendues. Les deux ne pouvaient en aucun cas manquer. L’armoire à pharmacie d’un point de vue pratique, elle vaut tout simplement son pesant d’or. Les vitrines plutôt d’un point de vue optique, sans pour autant perdre de vue l'aspect pratique. 


12. Votre intérieur se compose de béton et de bois - comment en êtes-vous arrivés à ce mélange de matériaux ?
Eh bien, le béton était déjà là. Nous ne pouvions que nous demander si nous voulions le cacher, mais cela fait aussi le charme de cette maison de 1937. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de le montrer et de le mettre en valeur ;-). Compte tenu des bas plafonds, le sol devait être clair et chaud pour que le plafond ne nous tombe pas sur la tête. Comme nous aimons tous les deux le bois et son aspect, nous avons opté pour ce matériau. Ce choix pouvait sembler au départ quelque peu audacieux. Mais associé au noir, au blanc et au béton, c’est parfait. Il a un aspect moderne, mais il n’est pas froid. C’était important pour nous. Il a un aspect chaleureux, mais pas trop, c’est difficile à décrire, mais c’était aussi important pour nous.


13. Ce mélange de matériaux se retrouve-t-il dans toute votre maison ?
Oui, nous avons ce mélange dans toute la maison. Dans notre grenier, nous avons de vieilles poutres en bois et nousavons travaillé de manière à ce qu’elles soient toutes visibles. Aucune ne devait être cachée. Pour cela, nous associons murs blancs et sol foncé. Les plafonds sont beaucoup plus hauts, c'est aussi un toit. Mais le mélange de matériaux et l’accent mis sur le bois confèrent toujours, à notre avis, un sentiment de confort et de chaleur.

 

14. Malgré l’aspect froid que peut dégager le béton, comment parvenez-vous à rendre votre logement confortable ?
Le sol à l’aspect bois est un facteur important, mais l’aménagement l’est tout autant. La décoration et la lumière apportent de la convivialité ou de la clarté et de l’obscurité. L’interaction est importante. Les tapis apportent de la douceur et confèrent un caractère convivial à l’intérieur. Et pour le reste, de la déco, de la déco, de la déco et des bougies, des bougies, des bougies.

15. Est-ce que tu dirais que ce type de matériaux reflète ton caractère, si oui comment ?
C’est une bonne question, personnellement, je suis vraiment blanc. En ce qui concerne les murs, il n’y a pas de négociations possibles avec moi. Je dirais que le type d’atmosphère que nous avons créé reflète mon caractère. La chaleur du bois et la fraîcheur du béton, associées au noir et au blanc, sont tout simplement superbes et donnent BEAUCOUP d’espace à la déco et aux plantes. Et ce point est très important pour moi.

16. Quelles sont les décorations qui se marient particulièrement bien avec ce thème (bois et béton) ?
En fait, tout. Il faut toutefois veiller, à mon avis, à ce que ce ne soit pas trop coloré. Mais c’est mon style. Le noir, le blanc, le marron, l’or et les tons bronze conviennent parfaitement. Les fleurs et des plantes vertes conviennent toujours très bien et peuvent être particulièrement mises en valeur. Dans la forêt, le vert des plantes est toujours plus beau. Si je vois un objet de décoration qui me plaît mais qui ne convient pas, je l’achète et je le peins ou je le redécore tout simplement. Il faut rester fidèle à la déco de l’appartement et au style général. Un petit conseil de ma part : on peut magnifiquement décorer une cuisine noire. Bocaux de pâtes, bloc de couteaux, épices, plantes et herbes aromatiques : tout est parfaitement mis en valeur et brille dans une cuisine noire.
17. Ta cuisine devait-elle avoir plutôt une fonction pratique en raison de la vie de famille ou le design était-il au premier plan ?
Les deux, car on mange aussi avec les yeux. Mais dans l’ensemble, le côté pratique était important. Dans un joli design, bien sûr. Et il faut aussi dire honnêtement que l’on aurait pu faire encore plus pratique. Par exemple pour les armoires suspendues. Il fallait créer à la fois un espace pratique parfaitement pensé et un véritable point de mire et un effet bluffant. L’un n’empêche pas l’autre, c’est pourquoi nous avons choisi une cuisine Nolte.


18. Sur Instagram, tu dis que tu aimes les tiroirs, pourquoi ?
Parce que je tire un tiroir et que je peux regarder par-dessus. On ouvre toujours une armoire, on regarde à l’intérieur par devant et on ne voit même pas vraiment ce qu’il y a derrière. Quand j’ai besoin de quelque chose qui se trouve derrière, je dois toujours fouiller. J’aime l'ordre et je déteste fouiller et chercher. C’est pourquoi, dès le début, une chose était claire pour moi : des tiroirs, autant que possible. Il n’y a que très peu d’endroits où nous n’en avons pas parce que ce n’était pas possible. Et c’est justement là qu’il faut toujours fouiller et chercher, donc : les tiroirs apportent ordre et clarté.

19. Tu montres aussi votre superbe éclairage de cuisine, est-ce qu’un concept d’éclairage dans la cuisine est très important pour toi, ou était-ce juste un petit plus sympa ?
Très important, en effet. Il n’y a rien de mieux qu’un super éclairage dans la cuisine. De superbes verres peuvent être éclairés de cette manière. Et ce qui est encore mieux : cela apporte vraiment de la convivialité. Le fait que la couleur de la lumière soit réglable permet de l’adapter à la sensation du moment. Quand on a de la visite, l’éclairage indirect est génial. La cuisine n’est pas sombre, mais elle n’est pas non plus
éclairée comme en plein jour. Tout simplement parfait.


20. Qu’est-ce que la vie dans la cuisine pour toi ?
C’est une bonne question. Ne pas être seul, avoir de la place pour toute la famille. On cuisine dans la cuisine, mais on y vit aussi. Nous avons beaucoup de place pour découper, faire de la pâtisserie ou simplement discuter lorsque nous sommes tous à la maison le soir. Mais la vie dans la cuisine, c’est aussi l’ordre, je suis très honnête sur ce point. J’aime une cuisine bien rangée et ordonnée (après et avant utilisation).